Au troisième

10702104_713085915450313_7827792986400335170_n

10702104_713085915450313_7827792986400335170_n

Au troisième a été co-fondé par Romain et Adrien Noblet

Adrien et Romain ont tous deux obtenus un diplôme MIAGE de l’université Paris Descartes.

Ils ont fait une grande partie de leurs études en apprentissage.

Ces trois ans d’apprentissage leur ont rapidement permis d’avoir des responsabilités, mais cela leur à surtout fait comprendre qu’ils n’étaient pas faits pour travailler dans des grandes entreprises.

groupe-gauche-romain-droite-adrien

L’idée

Etant étudiants,  ils ont voulu chercher une colocation où habiter.

Romain a passé de longues heures à errer sur des sites de colocation peu pratiques, peu colorés, mais surtout qui installent des barrières entre les futurs colocataires.

Un comble quand l’objectif, au delà de trouver un logement, reste de trouver des colocs préférablement cools avec qui partager ledit logement.

Il a donc proposé à Adrien de créer Au troisième : un site de colocation plus proche de l’esprit de la colocation tel qu’ils le percevaient.

En mai 2013 alors qu’ils étaient encore étudiants,  ils ont lancé le site.

Le site connait un réel succès : près de 20 000 visites dès le deuxième mois, ce qui les a convaincus de se lancer à plein temps.

autroisieme-en-plein-travail

Le concept

Au troisième est un site de recherche de colocation plus social et plus cool.

C’est la synthèse entre un site de petites annonces de colocation et un réseau social à la Facebook.

Sur Au Troisième, même si les caractéristiques ou la localisation de la colocation sont toujours des critères importants, le site met l’accent sur les colocataires.

L’important c’est moins la chambre que le futur coloc avec qui vous allez tout partager : ses soirées, ses potes, son frigo et son sachet de pain de mie.

11329779_829725223786381_5639648496787516307_n

Ce que cette expérience leur a appris et apporté 

Cette expérience leur a appris le graphisme, le référencement, l’acquisition et la communication.

Romain a un mantra qui est : « better done than perfect »

Lorsqu’ils ne savent pas faire ils apprennent.

Certes ce ne sera sûrement pas parfait, mais au moins ce sera fait.

Après avoir travaillé dans des grandes entreprises, travailler en startup leur apporte plus de flexibilité, de réactivité et de fun.

Les difficultés qu’ils ont rencontrées

Il est difficile de dire qu’on est prêt à lancer sa startup car c’est beaucoup de travail.

Il faut tout gérer de front, savoir prioriser les choses, être malin pour gagner du temps et de l’énergie.

C’est un peu d’organisation et beaucoup de prise de recul.

Leurs conseils :

Trouver un bon fondateur – comme trouver un bon coloc – est aussi important que d’avoir une bonne idée.

Les investisseurs sont autant à la recherche d’une bonne idée que de la bonne équipe (aux compétences complémentaires) pour la mettre en œuvre.

Où trouver Au troisième : 

Site : www.autroisieme.com

Twitter –  https://twitter.com/autroisieme

Facebook-  https://www.facebook.com/autroisieme?fref=ts

Si cet article vous a plus n’hésitez pas à partager

 

#Daretostart

 

Jérémie Dornbusch

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *