Comment réparer

comment-reparer-au-lieu-de-jeter

comment-reparer-au-lieu-de-jeter

CommentReparer.com a été créé par Damien Ravé. Après des études de marketing au Celsa, il a choisi de travailler dans un univers alternatif au grand Capital. Il a rejoint un grand groupe d’associations et d’entreprises sociales : le Groupe SOS.

Il y a exercé la fonction de responsable Web durant 11 ans, d’abord tout seul, puis en équipe qui a grossi en même temps que le groupe.

Il a tout appris sur le tas, en refusant de se cloisonner dans ses connaissances : développement, applications web, design, marketing, e-commerce, intranets, il a touché à tout.

Cela lui a permis d’acquérir les compétences pour la création d’un projet web de A à Z.

Se rendant compte que ses compétences étaient très demandées il a décidé de franchir le pas et de se lancer en freelance, d’abord en tant qu’auto-entrepreneur, puis en entreprise individuelle.

 

damien-rave-carre

L’idée

Pendant qu’il travaillait pour le groupe SOS, Damien a été sensibilisé au développement durable et au bricolage.

« Un jour j’ai vu le documentaire Prêt à jeter l’obsolescence programmée » sur Arte qui l’a convaincu qu’il fallait agir afin de diminuer les déchets et limiter la surconsommation de ressources rares.

Suite à cette émission, Damien a connu une suite de pannes simultanées chez lui (cafetière, tondeuse, lave-vaisselle). Il est donc cherché sur internet pour voir s’il existait un site dédié à la réparation conviviale pour les débutants, cependant il n’en a trouvé aucun. Il a donc décidé de créer Commentreparer.com et il s’est rendu compte que cela intéressait d’autres personnes aussi.

Ce qui l’a motivé à lancer son projet est l’envie de changer les choses.

Le concept

 

CommentReparer.com est une plateforme d’entraide pour la réparation, accessible à tous et gratuite. Le site est un forum spécialisé, ouvert à tous et animé par des bidouilleurs passionnés et bienveillants. Il permet de faire des économies, mais aussi de limiter son impact environnemental, et enfin, de reprendre une forme d’autonomie par rapport aux objets industriels « fermés » qui nous entourent.

 

999022_628085060535261_744078747_n

Ce que cette expérience lui a appris et apporté

 

Cette expérience à appris à Damien à parler en public, sur des radios, à des journalistes, ce qui n’était pas dans ses habitudes. Au cours de ses premières prestations, il était tétanisé et il avait les idées embrouillées. Il s’est beaucoup amélioré sur ce niveau grâce aux répétitions.

Il a aussi approfondi ses connaissances en matière de SEO et de référencement naturel, puisqu’il à réussi à passer de 0 à 10 000 visiteurs par jour par simple croissance organique !

Il a aussi appris, grâce à la notoriété et à la demande de croissance, à faire vivre et enrichir un projet sur plusieurs années, là ou il avait tendance à abandonner rapidement ses projets après une phase d’enthousiasme créatif.

Sur les plans humain et éthique, énormément de contacts bienveillants, de rencontres avec des militants, des associations, des organisateurs d’évènements (Repair Café…) qui se bougent pour faire progresser la défense de l’environnement, redonner le pouvoir aux citoyens, etc.

Sur le plan professionnel, il a gagné un beau réseau de contacts avec des journalistes environnementaux et des acteurs de la consommation collaborative, mais aussi des projets de réalisation web qui le sollicitent beaucoup : avoir un site qui attire 350 000 visiteurs par mois, c’est assez convainquant sur un CV !

Les difficultés qu’il a rencontrées

 La principale difficulté est de trouver un modèle économique viable. Le site est gratuit et les contributeurs sont bénévoles. Quant aux visiteurs, ils viennent sur le site afin de ne pas avoir à payer un réparateur, donc ils n’ont pas vraiment d’argent à dépenser.

Il a testé plusieurs modalités afin de monétiser le site toujours en cours d’affinage notamment :

  • La publicité qui représente 70% des revenus actuels.
  • L’affiliation à des vendeurs de pièces détachés qui représentent 20% des revenus
  • Les appels surtaxés qui représentent 10% des revenus

Il a aussi envisagé de faire payer les réparateurs pour être référencés dans l’annuaire, mais la plupart sont trop petits et sont trop en difficulté afin d’investir dans leur communication.

La viabilité économique à long terme n’est pas encore réglée, même si l’audience croissante permet de contracter des partenariats publicitaires un peu plus rémunérateurs.

Ses conseils :

  • Lancez-vous sans attendre : n’attendez pas que votre projet soit parfait, créez une version 0, contactez des clients, lisez Lean Startup (Eric Ries) et gagnez vos premiers Euros. Vous apprendrez beaucoup plus en parlant 10 minutes avec vos premiers clients qu’en peaufinant votre projet pendant 2 ans.
  • Gardez un filet de sécurité : si vous avez un emploi, gardez-le pendant quelques mois, négociez un temps partiel, cela vous permettra de dormir tranquille pendant le lancement où vous ne rentrerez pas assez d’argent
  • Ne vous acharnez pas si ça ne bouge pas : si votre première idée ne prend pas, changez-la : une autre cible, une offre différente, autre chose. Il faut savoir bifurquer et s’adapter selon les besoins des clients

Où trouver Commentréparer :

Site internet : http://www.commentreparer.com

Facebook : https://www.facebook.com/CommentReparerCom?fref=ts

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à partager

#Daretostart

Jérémie Dornbusch

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *